• Notre histoire

Il était une fois Pra Loup...

Pra Loup la perle des Alpes du Sud

Pra Loup est une station de montagne attractive, sympathique et dynamique alliant douceur du climat, verdure et soleil (300 jours de soleil par an !).

Située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence (04), et joyau de la commune d’Uvernet-Fours à tout juste 10 minutes de Barcelonnette dans la vallée de l’Ubaye au croisement de cols prestigieux, tels que la Cayolle (2 240m), le col d’Allos (2 247 m), et celui de la Bonnette (2802 m) le plus haut d’Europe…

L'étymologie de Pra Loup

Contraction de Pra, Pro et lovin, dérivée d’une forme patoise Pralovin, maisons isolées en clairière et du latin lupinus, « pré au loup », loup venant lui-même de olim le Lau, hameau. Par conséquent : Pra Loup signifie « pré cultivé pour le foin, pâturage ». Les habitants de Pra Loup se nomment  les Pra Loupiens.

Du hameau à la station de montagne, il n'y a qu'une même histoire

Séparé par 100 m de dénivelé, Pra Loup 1500 ou le hameau des Molanès, existait déjà en -900 av J-C. Des bergers ligures venant des rives de la Méditerranée, à la suite de leur troupeaux en quête d’herbe fraîche, s’y fixèrent et donnèrent naissance à des peuplades à peu près sauvages se nourrissant du lait de leurs brebis, du produit de la chasse et vivant dans des cabanes rustiques couvertes de chaume.

Au 12ème siècle, les moines chalaisiens venus du Laverq construisirent 4 bâtiments autrefois associés : l’église, l’école, le prieuré et le presbytère.

Du 14ème au 17ème siècle des fermes et auberges se construisent, le pastoralisme se développe.

La Malune, premier hameau en allant vers les Agneliers était peuplé jusqu’en 1920 par deux familles, mais ne s’est hélas pas étendu en raison du manque d’eau. Bien que ses habitants aient trouvé un système à la fois ingénieux et archaïque pour capter une maigre source : en construisant une canalisation en bois de 500m avec des troncs d’arbres creusés : « le bournéous » visible au musée de la vallée de Jausiers.  

Sur Pra Loup 1600, on comptait une seule ferme habitée jusqu’au moment de la guerre de 1914 : l’auberge de Pra Loup, qui vivait en complète autarcie avec son moulin et son four.

À la fin des années 50, Pierre Grouès, médecin philanthrope, eut l’idée de créer une station de ski pour développer l’attractivité du village. Pour cela, il s’est entouré des meilleurs spécialistes du moment : Emile Allais, célèbre skieur alpin français et Honoré Bonnet, illustre entraîneur de l’équipe de France de ski alpin.

En 1960, la station prend forme. Au lieu des 3000 lits que devaient compter la station, Honoré Bonnet propose une capacité de 10000 lits pour des raisons de rentabilité. Du sommet de Peguieou, il trouve le terrain propice et repère également une possibilité par le vallon des Agneliers qui deviendra par la suite la liaison avec la Foux d’Allos, inaugurée en 1977. Sous l’impulsion de Michel Lantelme, Maire d’Allos et de Bruno Vaginay, Maire d’Uvernet Fours, cet espace skiable de très large envergure est l’un des plus grands des Alpes du Sud. Ainsi, Pra Loup et le Val d’Allos sont entrés dans le club très fermé des stations dites «grands domaines» qui seules offrent la pratique skis aux pieds sur plus de 180 km de pistes s’appelant « l’Espace Lumière ».

Pra Loup surplombe la commune d'Uvernet-Fours, un village de caractère

Uvernet vient du latin Hibernatus, mot exprimant les difficiles conditions climatiques dues à sa situation géographique.

Uvernet fut créée en 1790 par détachement du territoire de Barcelonnette ; en 1973 les communes d’Uvernet et de Fours fusionnent pour donner Uvernet-Fours. Au 18ème siècle, l’hiver, tous les habitants d’Uvernet-Fours, ne pouvant plus récolter le grain nécessaire à leur subsistance, travaillaient dans les deux usines de filature de soie qui pouvaient employer jusqu’à 100 personnes.  L’été, les femmes colportaient leurs travaux, exercice très répandu dans la vallée de l’Ubaye alors que leurs maris travaillaient aux champs.